Codex Universae Tenebris: Page de garde.

Artworks, ésotérique, background, Bafouilles, calligraphie, Codex Universae Tenebris, drepth, The Beast, Void's Bastards

Salut tout le monde!

Pour ceux qui me suivent depuis longtemps, vous avez sans aucun doute remarqué ma passion pour les thématiques tel que l’occulte, l’ésotérisme, l’hermétisme, et le symbolisme… (ajoutons à ça les mythologies de toutes sorte et le folklore, culturelle ou imaginaire.)

Il était donc logique, que les grimoires et les beaux livres m’attirent tout autant!

Ensuite mon projet perso (de bd), qui a lui même derrière son apparence « innocente » de cyberpunk, un solide mélange de toutes ces choses.

Et ajoutons à ça, ce type de productions qui sont vraiment réfléchies comme des pages de grimoire ou des enluminures:

 

Et bien oui, de plus en plus on me glisse dans l’oreille, qu’il serait très très cool, de faire moi même mon grimoire type « livre des ombres » avec tous ces trucs qui m’ont inspiré mon univers, ou ceux que j’ai inventé…

Seulement, je ne voulais pas n’importe quel cahier de merde pour me faire ça. Et trouver un vrai grimoire, reliure à l’ancienne, fait par un artisan, cela monte très vite dans des centaines d’euros. ^^’

Puis, par hasard, je suis tombé sur un carnet de la marque de « paperblanks« .

J’adore cette marque, ils font des trucs bien classe. Pile dans le genre que je recherche, et c’est en plus de la qualité: beau papier, reliure bien faite etc. J’avais déjà investie dans des agendas pour moi et pour offrir.

Sauf que là je suis tombé sur LE carnet! Reliure pile poil comme je la voulais, papier blanc, sans lignes (mieux pour du dessin quand même), format A4, avec un nombre de pages conséquent!

Il faut savoir que ça fait genre des plombes qu’à chaque fois que je tombai sur du paperblanks, j’étais déçue de ne jamais trouver LE carnet avec tous ces critères réunis.

(Et là vous allez me demander pourquoi je n’ai pas été commander sur le net: tout simplement parce que je n’y avais jamais pensé, et que pour ce genre d’objet, j’aime le regarder sous toutes ses coutures avant de me décider.)

D’ailleurs la scène dans la librairie devait être assez drôle, mon conjoint et moi, comme deux petits gosses, à tous les regarder, se chamaillant limite pour savoir lequel de nous aurait le plus beau, à chercher dans les autres pour trouver un compromis, demander au vendeur s’ils en avait d’autre comme celui-là en stock… Une bonne demie heure à débattre sur les possibilités d’un tel objet… 🙂

Finalement on a trouvé tout les deux notre bonheur et c’est à moi que reviens celui pour lequel on se bataillait. Je me suis empressé à lui faire une jolie page de garde, plume et encre de chine évidemment.

Avec le symbole le plus cher à mon cœur: L’ouroboros.

Je vous le montre sans plus tarder:

 

Je vais créer un album exprès pour lui dans la section « projets« .

Je ne vous garantie pas de montrer toutes les pages, qui seront sans aucun doute spoilantes (du moins pas les parties texte), mais voilà, j’ai un nouveau jouet dans lequel je vais enfin pouvoir mettre au propre et compiler tous les trucs qui sont actuellement griffonnés sur des pages volantes, ou dans des bouts de cahiers sans ordre ni logique précise!

Tiens… d’ailleurs juste pour vous donner une idée je vous montre le classeur qui me sert à ranger croquis, background et scénario du projet des Void’s Bastards:

DSCN2654

(oui… il est blindé et c’est la version ultra classeur ^^’)

Voilà, c’est tout ce que j’avais à raconter comme aventure cette semaine ^^

Je vous dis à très vite pour de nouveaux artworks et projets!

Publicités

Artwork: Anté-Graal

Artworks, ésotérique, drepth, Medieval

Salut bande de poulpe!

Entre deux taf de commandes, j’ai enfin pris le temps de terminer cette pièce!

Niveau influence, entre la direction artistique du jeu Darkest dongeon et Hellboy de Mignola (que je conseille vraiment, c’est fou comment cet auteur à un style qui me fascine, sans parler de sa culture de ouf quand il s’agit de symbolisme et d’ésotérisme)

Bref un dessin que j’ai voulu bosser comme une enluminure du moyen-âge. Un chevalier de la quête du Graal qui aurait fini par trouver le calice saint… le hic c’est que finalement, ça n’avait pas l’air d’être un présent du très Haut finalement, mais peut être autre chose. Enfin s’était l’idée que je voulais représenter, la corruption d’une quête en quelque chose de vil et de vain, l’idée qu’à vouloir trouver la vie éternelle et les miracles, quand on n’est pas digne, on risque de sentir un peu le souffre finalement.

Dans le cadre c’est un texte codé, mais la blague, c’est que je ne retrouve pas le texte que j’avais écrit et vu que ça fait déjà quelques semaines, je ne sais plus du tout ce qu’il disait haha! Ce sera donc un véritable mystère du dessin. (Bon après ce n’était pas original hein, s’était genre des phrases qui racontait ce que je dis au paragraphe au dessus, un chevalier qui fini par trouver l’objet de sa quête, mais qui fini corrompue, un truc dans le genre.)

Bref niveau technique, c’est un travail à l’encre de chine, aquarelle, encre dorée. Travail au pinceau et à la plume, tout simplement 🙂 Je ne suis pas très satisfaite de l’encre dorée, on est loin du rendus de la feuille d’or quand même, mais bon hein ça c’est une technique de gens qui peuvent se le permettre, moi pas. ^^’

Bon assez parlé place aux photos: comme vous constaterez, l’effet dorure est assez discret, au final, le rendus me déplaît pas ceci dit…

Comme d’habitude cette pièce est à vendre, pour cela rendez-vous dans le shop!

J’enchaîne, sur une nouvelle commande, au programme tentacule et rosace. Si vous voulez me proposer un projet, n’hésitez pas à me contacter pour en discuter!

A la prochaine, bande de poulpes!

Necronomicon: Cthulhu

Artworks, drepth, fanart, Steam.P.

Cthulhu a traversé les abîmes de l’espace avec ses immenses ailes de cuir pour conquérir et diriger ce monde. Il n’avait aucun autre objectif. (Donald Tyson)

En ce moment je lis « Le Grimoire du Necronomicon » de Donald Tyson (édition bragelonne). Livre qui n’a rien à voir avec H.P Lovecraft mise à part sa thématique qui est celle du fameux grimoire, Necronomicon, et du culte des anciens. En gros Donald Tyson, est partie du principe, qui s’il existe une magie des fées, des anges etc… qui sont aussi des figures fictives ou légendaires, il ne voyait pas pourquoi il n’existerait pas non plus une magie codifiée et organisée pour les grands anciens.

On a donc, une explication de son fonctionnement (proche de l’ésotérisme occidentale à la Cromwell), ou les Grands Anciens on donc une histoire, une mythologie, des buts et des fonctions.

En le lisant il m’a pris l’envie, de revenir là-dessus en dessin, dans une technique proche de celle des Steam.P (que vous trouverez dans le portfolio de la page d’accueil), avec une touche plus gravure, encore une fois pensé comme une icône de grimoire, comme si cette image pouvait être la page de garde du chapitre concernant Cthulhu.

Il est grandement possible que je traite les autres Grands Anciens présent dans le livre, de la même façon, (le prochain sera sans aucun doute Dagon, qui est souvent confondu avec Cthulhu à cause du fait qu’ils sont tout les deux sous l’eau.)

Cthulhu

 

Cette oeuvre est disponible en print bien-entendu, et l’original, sera en boutique quand la lumière sera assez bonne pour prendre des photos. (Si vous souhaitez me le réserver, vous pouvez tout à fait me contacter pour cela.)

Je vous dit donc à la semaine prochaine, avec la première giclée de croquis pour le Inktober!

Ftaghn!