Codex Universae Tenebris: Page de garde.

Artworks, ésotérique, background, Bafouilles, calligraphie, Codex Universae Tenebris, drepth, The Beast, Void's Bastards

Salut tout le monde!

Pour ceux qui me suivent depuis longtemps, vous avez sans aucun doute remarqué ma passion pour les thématiques tel que l’occulte, l’ésotérisme, l’hermétisme, et le symbolisme… (ajoutons à ça les mythologies de toutes sorte et le folklore, culturelle ou imaginaire.)

Il était donc logique, que les grimoires et les beaux livres m’attirent tout autant!

Ensuite mon projet perso (de bd), qui a lui même derrière son apparence « innocente » de cyberpunk, un solide mélange de toutes ces choses.

Et ajoutons à ça, ce type de productions qui sont vraiment réfléchies comme des pages de grimoire ou des enluminures:

 

Et bien oui, de plus en plus on me glisse dans l’oreille, qu’il serait très très cool, de faire moi même mon grimoire type « livre des ombres » avec tous ces trucs qui m’ont inspiré mon univers, ou ceux que j’ai inventé…

Seulement, je ne voulais pas n’importe quel cahier de merde pour me faire ça. Et trouver un vrai grimoire, reliure à l’ancienne, fait par un artisan, cela monte très vite dans des centaines d’euros. ^^’

Puis, par hasard, je suis tombé sur un carnet de la marque de « paperblanks« .

J’adore cette marque, ils font des trucs bien classe. Pile dans le genre que je recherche, et c’est en plus de la qualité: beau papier, reliure bien faite etc. J’avais déjà investie dans des agendas pour moi et pour offrir.

Sauf que là je suis tombé sur LE carnet! Reliure pile poil comme je la voulais, papier blanc, sans lignes (mieux pour du dessin quand même), format A4, avec un nombre de pages conséquent!

Il faut savoir que ça fait genre des plombes qu’à chaque fois que je tombai sur du paperblanks, j’étais déçue de ne jamais trouver LE carnet avec tous ces critères réunis.

(Et là vous allez me demander pourquoi je n’ai pas été commander sur le net: tout simplement parce que je n’y avais jamais pensé, et que pour ce genre d’objet, j’aime le regarder sous toutes ses coutures avant de me décider.)

D’ailleurs la scène dans la librairie devait être assez drôle, mon conjoint et moi, comme deux petits gosses, à tous les regarder, se chamaillant limite pour savoir lequel de nous aurait le plus beau, à chercher dans les autres pour trouver un compromis, demander au vendeur s’ils en avait d’autre comme celui-là en stock… Une bonne demie heure à débattre sur les possibilités d’un tel objet… 🙂

Finalement on a trouvé tout les deux notre bonheur et c’est à moi que reviens celui pour lequel on se bataillait. Je me suis empressé à lui faire une jolie page de garde, plume et encre de chine évidemment.

Avec le symbole le plus cher à mon cœur: L’ouroboros.

Je vous le montre sans plus tarder:

 

Je vais créer un album exprès pour lui dans la section « projets« .

Je ne vous garantie pas de montrer toutes les pages, qui seront sans aucun doute spoilantes (du moins pas les parties texte), mais voilà, j’ai un nouveau jouet dans lequel je vais enfin pouvoir mettre au propre et compiler tous les trucs qui sont actuellement griffonnés sur des pages volantes, ou dans des bouts de cahiers sans ordre ni logique précise!

Tiens… d’ailleurs juste pour vous donner une idée je vous montre le classeur qui me sert à ranger croquis, background et scénario du projet des Void’s Bastards:

DSCN2654

(oui… il est blindé et c’est la version ultra classeur ^^’)

Voilà, c’est tout ce que j’avais à raconter comme aventure cette semaine ^^

Je vous dis à très vite pour de nouveaux artworks et projets!

Publicités

Necronomicon: Cthulhu

Artworks, drepth, fanart, Steam.P.

Cthulhu a traversé les abîmes de l’espace avec ses immenses ailes de cuir pour conquérir et diriger ce monde. Il n’avait aucun autre objectif. (Donald Tyson)

En ce moment je lis « Le Grimoire du Necronomicon » de Donald Tyson (édition bragelonne). Livre qui n’a rien à voir avec H.P Lovecraft mise à part sa thématique qui est celle du fameux grimoire, Necronomicon, et du culte des anciens. En gros Donald Tyson, est partie du principe, qui s’il existe une magie des fées, des anges etc… qui sont aussi des figures fictives ou légendaires, il ne voyait pas pourquoi il n’existerait pas non plus une magie codifiée et organisée pour les grands anciens.

On a donc, une explication de son fonctionnement (proche de l’ésotérisme occidentale à la Cromwell), ou les Grands Anciens on donc une histoire, une mythologie, des buts et des fonctions.

En le lisant il m’a pris l’envie, de revenir là-dessus en dessin, dans une technique proche de celle des Steam.P (que vous trouverez dans le portfolio de la page d’accueil), avec une touche plus gravure, encore une fois pensé comme une icône de grimoire, comme si cette image pouvait être la page de garde du chapitre concernant Cthulhu.

Il est grandement possible que je traite les autres Grands Anciens présent dans le livre, de la même façon, (le prochain sera sans aucun doute Dagon, qui est souvent confondu avec Cthulhu à cause du fait qu’ils sont tout les deux sous l’eau.)

Cthulhu

 

Cette oeuvre est disponible en print bien-entendu, et l’original, sera en boutique quand la lumière sera assez bonne pour prendre des photos. (Si vous souhaitez me le réserver, vous pouvez tout à fait me contacter pour cela.)

Je vous dit donc à la semaine prochaine, avec la première giclée de croquis pour le Inktober!

Ftaghn!

Artwork: Méka-Drepth VS Alpha

Artworks, cyberpunk, drepth, The Beast

Salut les poulpes!

Petit petit passage sur le blog pour vous partager ce truc qui traînait depuis pas mal de temps.

Je vais certainement pas mal bosser pour le projet des Void’s Bastards et sur un autre (dont je vous parlerais plus tard). Donc je ne sais pas s’il y aura beaucoup de mouvement par ici, mais ce qui est sur, c’est que ça va pas mal bouger sur le blog en commun avec l’Art-Chimist.

Voila. S’était tout.

Bisous baveux.

MEKA DREPTH

Necronomicon: Nyarlathotep

Artworks, drepth

Hello les p’tits poulpes d’Internet!

Vous l’avez sans aucun doute vu passer sur les réseaux sociaux cette semaine, j’ai dernièrement fait une nouvelle production sur le thème de H.P Lovecraft. (oui encore lui, mais bon en même temps cet auteur se prête tellement à l’inspiration!)

S’était de nouveau pour un fanzine, ce coup-ci, un fanzine canadien du doux nom d' »Horrifique » qui existe depuis bien pas mal d’années outre-atlantique, recueils de nouvelles sur divers thèmes du même nom. Et cette fois-ci le fanzine lance un nouveau numéro sur le thème du « Mythe de Cthulhu. »

Alors pour ceux qui ne suivent pas trop au fonds, ou qui n’ont jamais lu, ni vraiment écouté parlé de H.P.L, il faut savoir deux choses:

H.P.L, auteur et précurseur de la littérature fantastique, raconte dans nombreuses nouvelles l’histoire d’humains en proie avec des connaissances ou confrontés à des créatures qui vivent aux confins des univers; dont tout un panthéon de « divinités »  et créatures obscures et souvent malfaisantes. La plus célèbre de ces nouvelles et donc de ces divinités est bien entendu « L’appel de Cthulhu » qui narre le réveil d’une créature « divine » endormie dans une cité engloutie « R’leyh » provoquant une vague de folie cauchemardesque chez les gens « sensibles » (illustré ici par un artiste notamment). Un homme mène l’enquête sur ces faits étranges et découvre alors que tout un culte secret s’organise devant la vénération de ce genre d’entité. Et elles sont fort nombreuses, complexes, et toutes absolument passionnantes.

H.P.L, à force d’exploiter cette « mythologie » personnelle, fini par évoquer un grimoire dans certains de ses écrits, le Necronomicon, écrit par l’arabe dément « Abdul al-Hazred ». De telle manière que nombreuses personnes finirent par croire vraiment en l’existence d’un tel livre, et devint quasiment plus célèbre que son créateur. De nombreux artistes ce sont amusés à en imaginer les pages (Druillet, Giger pour ne citer qu’eux). Et de nombreux autres auteurs continuèrent l’oeuvre d’H.P.L en développant, même après sa mort, la mythologie et le bestiaire qu’on pourrait y trouver.

C’est ce qu’on appelle aujourd’hui le Mythe de Chtulhu. Voila.

Certains se souviendront du petit sondage que j’avais fait sur les réseaux sociaux concernant la thématique de ce nouveau projet H.P.L, et la page de Necronomicon avait remporté le choix de ceux qui avaient voté. Je me suis donc plongé dans la documentation très très riche et varié sur ce thème pour fabriquer à mon tour une page de ce dit grimoire, et j’ai choisi d’évoquer Nyarlathotep.

Nyarlathotep. Le Pharaon noir, La langue sanglante, La chauve-souris des sables, La Femme Boursouflée, Le Chaos Rampant. Genre de divinité aux milles masques, formes, visages. Qui serait le messager des autres Grands Anciens du Panthéon, celui qui murmure ses conseils à l’oreille d’Azathoth « Sultan des Démons » le Maître des « Autres Dieu ».

Bref autant vous dire qu’il y a énormément de matière pour en faire quelque chose. Pour compiler tout ce que j’avais trouvé, il m’aurait fallu faire au moins 5 ou 6 pages (que je ferais peut-être un jour). Alors du coup je me suis contenté d’une page de présentation de sa potentielle section dans le grimoire, qui résumerait tout ce qu’on pourrait y trouver dedans.

Que voici:

nyarlathotep necronomicon2

J’ai pour le coup, ressorti les outils les plus anciens pour sa réalisation que j’avais en ma possession, l’encre de chine, les plumes à calligraphie, l’encre en bâtonnet, à diluer sur une pierre d’encre pour le lavis. Chose sympathique, en gommant le graphite sous l’encre, celle-ci s’est estompé par endroit, ce qui donne ce côté vieux truc imprimé, pour l’encre au pinceau la gomme de masquage donne cet effet étoilé et vieillot sur l’illustration. Je me suis étonné moi même, je n’ai fait aucune tache d’encre (c’est limite dommage, mais je ne voulais pas en inclure volontairement ^^)

Pour information, l’alphabet utilisé n’est pas inventé, il existe, et les textes signifient vraiment quelque chose. Amis casseur de codes vous ne devriez pas avoir trop de mal à traduire celui-ci. Mais attention, le jeu étant que la langue et le sens des lettres peuvent tromper. 🙂

Voila, j’espère que cela vous a plu, et vu que moi, le fait de réaliser cette page m’a énormément botté, je pense réitérer l’expérience sur d’autres sujets mythologiques ou ésotérique. D’ailleurs je commence à me pencher sur une déesse Nordique là, à suivre donc prochainement.

Je vous dit à bientôt les poulpes d’Internet.

Azathoth: « Plus qu’une nébuleuse avant la fin »

Artworks, drepth

Salut les p’tits Shoggots d’Internet! Aujourd’hui on va vous montrer le final du truc que je travaillais dernièrement.

Pour la petite histoire il s’agit en fait d’une participation pour un fanzine qui s’appelle « La Maquerelle » (que je vous invite vivement à découvrir), qui lance son quatrième numéro sur le thème « Plus qu’une nébuleuse avant la fin ».

Oui pas évident, vu comme ça.

Mais après une rapide réflexion, Lovecraft (encore), s’est vite imposé à mon esprit, et j’ai fini par trouver évident de traiter du coup, le « Maître des autres Dieux », Azathoth.

Hors de l’univers ordonné est ce fléau amorphe de confusion insurpassable qui bouillonne et blasphème au centre de toute infinité – le démon-sultan illimité Azathoth.

Et voilà ce que ça donne, avec en bonus un p’tit test de nébuleuse en niveau de gris (le cahier des charges imposait le noir et blanc).

Azathoth

nébuleuse

Voila, j’espère que ça vous plaît. Il se trouve que une autre planche sur le thème de Lovecraft devrait bientôt démarrer, rapport à un autre fanzine sur le thème du « Mythe de Chtulhu » me donne bien envie de participer.

En attendant celui de La Maquerelle, devrait sortir en septembre, donc je vous en parlerais sans aucun doute à ce moment là.

Les originaux seront mis en vente prochainement. (vous pouvez bien entendu me contacter pour une reservation en cas de coup de foudre 😉

Je vous dit à la semaine prochaine les Shoggots pour de nouveau cultistes à dévorer.

M.A.T